Bande-Annonce

 

L'exposition

UN HÉROS DE BANDE DESSINÉE POUR TRANSMETTRE L’HISTOIRE DE LA SHOAH

Dans les premières pages de L’Espoir malgré tout d’Émile Bravo, Spirou, héros belge, assiste à l’invasion de son pays par les troupes allemandes en mai 1940.

Face à cette situation, que faire ? Attendre des jours meilleurs ? Résister ou collaborer ?

Se révolter contre le sort fait aux Juifs ? Spirou est confronté à une réalité historique et rencontre des personnages qui ont vraiment existé : Felix Nussbaum, peintre juif allemand réfugié en Belgique, et sa femme Felka Platek, artiste elle aussi. Spirou est un personnage de bande dessinée mais c’est également un hebdomadaire créé en 1938, dont le rédacteur en chef, Jean-Georges Evrard, dit Jean Doisy (1900-1955), est engagé dans diverses structures antifascistes dès le début des années 1930. 

Il intègre, dès 1940, le Front de l’indépendance, utilisant le journal et notamment le théâtre de marionnettes le Farfadet (qui inspirera Émile Bravo) comme couverture à ses actions dans la résistance et le sauvetage des Juifs. Certains lecteurs suivront ses conseils et intégreront les rangs de la Résistance.

Avec ce grand récit initiatique qu’est Spirou. L’Espoir malgré tout, Émile Bravo interroge les notions d’héroïsme, d’engagement et d’humanité.

 

Découvrir l’exposition

 

 

Spirou au Mémorial de la Shoah ? Ça a quel sens pour vous ?

Emile Bravo : Quand je parle de l’éveil de Spirou, je parle également de sa prise de conscience de la catastrophe. J’ai clairement écrit cette histoire pour transmettre, à travers un personnage aussi populaire, la réalité de la persécution des Juifs et l’horreur perpétrée durant ces années… Alors Spirou au Mémorial de la Shoah, c’est une approbation de mon récit et une consécration.

 

Si vous deviez décrire votre vision du personnage de Spirou en quelques mots ? Et votre Spirou ? 

Pour moi, Spirou, c’est avant tout le personnage de mon enfance animé par Franquin. C’est un jeune garçon à la fois sage et espiègle, bienveillant et empathique, curieux de comprendre le monde qui l’entoure. Mon Spirou est calqué sur ce personnage, il a les mêmes valeurs. Je lui ai peut-être apporté une dimension plus philosophique, qu’on ne se permettait pas à l’époque de Franquin. 

En savoir plus 

 

Photo : Émile Bravo. © Archives Émile Bravo.

Venir au Mémorial de la Shoah

Mémorial de la Shoah
Adresse : 17, rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris
Tél. : +33 1 42 77 44 72
E-mail : contact@memorialdelashoah.org
Site web : www.memorialdelashoah.org

Le Mémorial de la Shoah est ouvert.

Exposition au 3ème étage. 

Accès Métro : Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville (ligne 1), Pont-Marie (ligne 7)
Bus : 96, 69, 72, 76, 67, Balabus
Parking : Baudoyer (place Baudoyer), Lobau, Pont-Marie (rue de l’Hôtel-de-Ville).

Facilités d’accès pour le public handicapé